Cole Swensen

Cole Swensen
Cole Swensen

Cole Swensen

Poète et essayiste américaine ; elle enseigne la création littéraire à Brown University. Au fil de ses dix-sept volumes de poésie, elle établit un dialogue avec les arts visuels, tels que la peinture de la Renaissance, les manuscrits enluminés, et le landart. D’autres se concentrent plus directement sur le paysage, avec des collections sur les jardins à la française et la conception de parcs. Une grande partie de son travail est en lien avec la France : des jardins d’André Le Nôtre à la rivière Gave près de Pau. Trois volumes de son travail, traduits par Maïtreyi et Nicolas Pesquès, ont été publiés par José Corti, et un quatrième sortira cette année. Son travail a reçu de nombreux honneurs, notamment The Iowa Prize, The San Francisco State Poetry Center Book Award, et une bourse Guggenheim. Elle a également créé la petite maison d’édition La Presse Poetry qui publie des traduction de poésie contemporaine française en anglais. Website

 

WORDSWORTH

Dorothy marche de Kendal à Grasmere et de Grasmere à Keswick, une cinquantaine de km à peine, de Alfoxden à Lynmouth et retour juste pour un paysage, un tableau intérieur, affinant à coups de pinceau une nouvelle façon de respirer. Elle put respirer à nouveau, écrivit tout, sous forme de notes : 30 mars : Marché je ne sais où. 31 mars : Marché. 1er avril : Marché au clair de lune. Marcha jusqu’à l’aveuglement. Marcha par grand vent. Marcha dedans le temps. 2 avril : Marché sous des arbres ; 4 avril : Marché jusqu’à la mer… Grande agitation dans l’air. Femme accroupie en forme de colombe    comme la main prend la forme et la taille d’un oiseau en feuilletant un journal :   Marcha au crépuscule.    Marcha au-dedans.   Ne fus ni entendue ni défendue, bien que je ressentisse les forces d’union tentant de réunir le groupe indéterminé de toutes les choses choisies. Je ferai le tri.

(extrait de Poèmes à Pied, traduit par Maïtreyi et Nicolas Pesquès, José Corti, à paraître, 2020)